Qu’est ce que le Hatha-Yoga ?

Technique de sérénité millénaire originaire de l’Inde, le Hatha-Yoga est une des voies du yoga, en lien avec notre patrimoine humain commun : le corps. Il fait intervenir l’emploi de la posture ou « âsana » et nous engage ainsi dans une pratique à médiation corporelle, associant expérience sensorielle, physique et prise de conscience du souffle, nous invitant à la découverte du silence intérieur.

Les postures peuvent être divisées en deux branches principales : les postures d’entretien ou de préparation, et les postures de méditation, les premières étant infiniment plus variées que les secondes.

Voie de l’équilibre, le Hatha-Yoga apporte au pratiquant (tout adulte, sans limite d’âge), un épanouissement personnel et un mieux-être sur les plans physique et mental :

  • Redécouverte du plaisir à respirer
  • Vitalité physique et appétit d’entreprendre
  • Libération des tensions
  • Meilleure gestion du stress au quotidien
  • Connaissance de soi sans jugement…
posture hatha yoga

Inspiration : le Hatha-Yoga selon Eva Ruchpaul

Eva Ruchpaul est une des premières femmes yogi d’Europe. Née en 1928 à Béziers, atteinte à 18 mois de la poliomyélite, elle a cherché très tôt à se rééduquer trouvant dans le Hatha-Yoga une source d’énergie reconstituante. Approfondissant la théorie avec son père, agrégé de philosophie, puis avec son mari, brahmane, elle poursuit jusqu’à ce jour ses recherches sur la technique et n’en finit pas de découvrir les potentialités extraordinaires que révèle cette science du yoga explorée depuis des millénaires par les yogis indiens.

Elle fonde en 1971 l’Institut Eva Ruchpaul, où elle continue de transmettre sa pédagogie aux futurs professeurs.

Ci-dessous, de façon très succincte, quelques éléments-clés de l’approche proposée, qui constituent la trame sur laquelle se tisse la séance. Celle-ci se construit sur une alternance de postures et de parenthèses respiratoires, solidaires et indissociables qui s’assemblent et se complètent. Grâce à ces éclairages et divers procédés destinés à apaiser les tensions du corps, à réguler le souffle et à tranquilliser l’esprit, l’élève est amené à faire l’expérience d’un « état de conscience optimisé » selon l’expression d’Eva.

La qualité plutôt que la quantité

 Contrairement à l’adage populaire, ce n’est pas toujours mieux… d’en faire plus !

On n’achète pas sa croissance personnelle avec de la peine, on l’achète avec de la constance, par un rendez-vous avec soi une heure par semaine.  (Eva Ruchpaul) 

Le respect et le rythme de chacun : faire avec soi, pas contre soi

Vous trouvez votre chemin à travers l’écoute de vos propres sensations et apprenez à vous considérer avec bienveillance. Cette « pratique de soi » se situe aux antipodes de toute idée de performance ou de compétition.

La séance de yoga se déroule selon vos aptitudes. Il s’agit pour chacun de se tenir à l’écoute de son potentiel, de son rythme personnel, et de s’ajuster (ni trop, ni trop peu).

Se sentir respirer

Dans une séance, tout est prétexte à respirer et se sentir respirer. Postures et respiration sont toujours intimement liées.

La respiration, c’est l’âme du yoga, la source d’énergie la plus indispensable, la plus directe et la plus subtile des êtres vivants. Elle est la seule fonction physiologique qui soit à la fois automatique et volontaire. Cette particularité fait de la respiration un pont entre notre inconscient, immense réservoir de connaissance et d’énergie, et notre conscient quotidien. En exerçant la conscience, elle fait toucher du doigt les aptitudes profondes. L’attention au souffle constitue ainsi les prémices d’une démarche vers l’équilibre intérieur.

Les postures

La séance s’équilibre autour de ses différents axes, dans une recherche de complémentarité des opposés, d’harmonie des contraires.

L’originalité de la séance s’exprime dans le choix des postures qui vont s’enchaîner, s’assembler, l’une dépendant de l’autre suivant une progression justifiée par la physiologie. La recherche des effets internes procurés par la posture est préférée à la performance et à la souplesse. Les postures sélectionnées, issues de la tradition, sont appropriées à la vie moderne et procurent de l’énergie avec juste ce qu’il faut de dépense physique.

La durée constitue un autre facteur important : la posture, accompagnée de son contrat respiratoire, se prend et ne se répète pas. Ainsi durer dans une posture unique vous permet d’être totalement investi dans votre acte. La posture est réintroduite dans les séances suivantes, permettant d’exercer l’habileté, la conscience du geste, au fil des éclairages.

Rien n’apporte de constance dans les progrès que la reprise d’une posture intimement connue où l’on s’exerce comme si c’était la première fois . (Eva Ruchpaul)