La troisième voie

yoga la troisième voie

La pratique physique des postures n’a jamais été pour moi une fin en soi. Bien qu’elle soit évidemment centrale dans le hatha-yoga (marquant l’identité de cette voie du yoga) et que j’en apprécie les nombreux bienfaits physiques et énergétiques, c’est aussi et surtout ce qu’elle permet de déplacement et d’approfondissement du regard intérieur, ce qu’elle invite dans l’ouverture du cœur, qui m’est si précieux.

Les postures, accompagnées de la présence du souffle, sont ainsi abordées non dans un esprit de performance mais de rencontre intérieure. Et ce passage d’une attitude interne (contrôlante, inquiète ou arrogante) à l’autre (curieuse et au service du déploiement harmonieux de la vie en moi) est un véritable saut de conscience. Il m’invite à un choix apparent : agir dans une relation ouverte, dans l’accueil, ou fermée, dans le rejet, à ce qui survient. Instant après instant.

Lorsque la pratique nous met face à nos « limitations » ressenties dans le corps, à des sensations, des émotions parfois intenses ou à des voix intérieures critiques de nous ou des autres, l’habitude est puissante de se laisser embarquer dans nos modes réactionnels automatiques : abandonner d’un côté (« j’aurais dû mieux faire »), forcer de l’autre (« il faut que j’y arrive ! »). Ces modes, comme des programmations, nous disent comment l’on s’est construit en se modelant à une vision externe et en se coupant de la vie en nous.

Une troisième voie est possible, celle où j’accepte d’être en contact, de me laisser toucher par l’expérience intime vécue dans mon corps à cet instant, celle où j’élargis mon champ de conscience pour accueillir ce qui est là. Avec innocence. Et les postures, en explorant différentes directions, ne manqueront pas de réveiller les tensions endormies ! Une contraction dans l’épaule, un serrement dans la hanche, une lourdeur dans le ventre, une colère, une tristesse, une excitation, une agitation, mais aussi une sensation d’expansion, de calme… mon corps me parle depuis toujours mais je ne l’entendais plus…

Et si ma posture intérieure pouvait évoluer ?

Si j’offrais pour la sensation un espace où elle puisse se déployer ?

Si pour une fois, comme une expérience nouvelle, je restais là, au centre de tout ce qui se vit en moi, en état de réceptivité ? Accueillir « ce qui est » sans pour autant le figer.

Si j’arrêtais de me battre ou de fuir pour commencer à écouter ?

Alors je découvrirais que mon corps sait s’ajuster, qu’il porte en lui cette connaissance innée. Comme lorsqu’on accorde un instrument de musique, c’est l’écoute qui nous guide vers la juste note, vers l’accord parfait dans l’instant. Entre faire et laisser-faire, action et non-action, inspir et expir, masculin et féminin… Ici, cette « intuition » m’invitera à explorer le mouvement plus loin au lieu d’abandonner, là elle m’indiquera qu’il est temps de suspendre mon geste, voire de revenir un peu en arrière, pour rester (le corps n’est pas un animal à dompter !). Le geste ajusté – qui n’est plus réaction – a ce délicieux goût de liberté.

Faire confiance à ce savoir implicite, toujours disponible, c’est assurément sortir de mes zones de confort habituelles… et c’est par là-même favoriser un rééquilibrage intérieur au service du plein épanouissement de mon être. C’est ainsi découvrir l’ampleur de mes ressources intérieures et réveiller mes potentialités latentes. Elles n’attendent qu’à être mises au monde !

Oser aller à la rencontre de moi-même, c’est percevoir à travers les cuirasses de mes conditionnements, à travers même le sens corporel le plus fin, pour me découvrir immense espace ouvert dans lequel toutes les sensations, images, pensées, perceptions, apparaissent et disparaissent, dans lequel tous les opposés complémentaires se rejoignent.

Le yoga nous appelle à Être, au-delà de toute dualité en même temps qu’au cœur de notre humanité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s